La librairie de Steven

§ Les romans par Steven Saylor

§ Autres auteurs

Cliquez sur un titre pour un lien à Amazon.fr. Merci de votre visite!

(Pour le Canada, cliquez ici)

«Le coup de maître de Steven Saylor, c’est d’avoir écrit son récit à la première personne: Gordien raconte son enquête comme dans les “polars” contemporains. Ce qui rompt avec le style souvent esthétisant des romans historiques,puisque l’auteur privilégie l’intrigue. Une des plus belles réussites dans le genre:
évasion et plaisir garantis.»
Pleine vie

«L’érudition de Steven Saylor est impressionnante, et son écriture, un enchantement.»
Ruth Rendell




Les romans par Steven Saylor
en ordre chronologique:


Du sang sur Rome
La première aventure de Gordianus. «M. Gordien est enquêteur privé. Comme il est digne des grands archétypes du genre, il boit plus que de raison, ne sait pas résister au sexe faible et se fait souvent rosser, car il a une fâcheuse tendance à fouiller là où il ne faut pas... Aussi ira-t-il jusqu’au bout dans la sombre affaire de parricide qu’un jeune avocat lui demande de résoudre pour innocenter son client. Avec des pouvoirs de déduction à faire pâlir d’envie le futur Sherlock Holmes. Tout cela ferait peut-être un roman policier banal si Gordien ne vivait à Rome, en l’an 80 avant J.-C., sous la dictature de Sylla. Et si l’avocat ne s’appelait Cicéron... Personne ne connaît mieux les dessous de la ville impériale que notre héros, des riches villas du Palatin aux quartiers mal famés de Subure, où l’on peut recruter des hommes de main pour une poignée de sesterces. Il lui faudra toute sa débrouillardise et son courage pour résoudre l’énigme. Avec un incroyable dénouement...» Pleine vie


L’étreinte de Némésis
Menace au loin par la révolte de Spartacus, se dessine l’univers des riches romains en villégiature sur las baie de Néapolis (l’actuelle Naples). Les rancunes y sont tenaces, les manoeuvers sournoises et les fêtes somptueses. Derrière Gordien, au rythme haletant d’une enquête, nous visitons les villas, assistons à des banquets et aux jeux de cirque, consultons la Sibylle de Cumes. Pour faire triompher la justice, Gordien ira jusqu’à s’approcher d’une porte de l’Hadès — le monde des Morts.

Comme dans chaque enquête de Gordien, la reconstitution historique est pleine d’enseignements — rites funéraires, gastronomie, moeurs sexuelles — qui pimentent avec astuce le récit.


L’énigme de Catilina
À la demande de Cicéron devenu consul, Gordien est chargé de surveiller Catilina, sénateur corrompu, populiste et démagogue, soupçonné de comploter contre la République, de tramer des assassinats et de rêver de dictature. Plongé dans un monde glauque, Gordien tombe sous le charme de Catilina. Et les meurtres se succèdent.

«Voilà une bonne surprise. L’énigme de Catilina est à la fois un ouvrage documenté, qui met en scène la vie quotidienne des Romains sous le consulat de Cicéron et un véritable roman policier. Il faut dire que Steven Saylor est expert en la matière : la Rome antique n’a plus de secrets pour ce latiniste distingué [...] Steven Saylor en donne une vision toute personnelle mais bien documentée. » Urbuz.com


Un Égyptien dans la ville
Une glaciale soirée de janvier 56 avant notre ère. Un couple étrange se glisse dans les rues de Rome vers la demeure de Gordien. La “femme” n’est autre que Dion d’Alexandrie, philosophe, maître et membre estimé de l’Académie, envoyé à Rome à la tête d’une ambassade. Quant au “jeune homme”, c’est un prêtre eunuque du temple de Cybèle. Si le philosophe est ainsi déguisé, c’est qu’il craint pour sa vie. Au cours des derniers jours, plusieurs membres de sa délégation ont été assassinés. Mais, avant que le coq ne chante, Dion aura cessé de vivre, et l’enquête commence alors pour Gordien.


Meurtre sur la voie Appia
Rome tremble, Rome gronde. Par bandes et partisans interposés, le populiste Publius Clodius et son ennemi juré, le patricien Titus Milon, se disputent le contrôle des élections populaires. Et lorsque Clodius se fait assassiner sur la voie Appia, la ville s’enflamme. Au milieu de cette tourmente, un seul homme saura rester droit et intègre : Gordien, que le général charge de l’enquête.

«Saylor est un champion de péplum thriller. Le détective Gordien est confronté à l’une des grandes affaires politico-criminelles de la période susdite [...] Muertre sur la voie Appia se lit surtout comme un passionnant gros polar.» Le Progrès «On apprend plein de choses à condition de s’immerger dans la société romaine avec ses coutumes compliquées. Bien enlevé, ce texte d’un Texan ! Si vous aimez l’époque, il est temps de vous mettre au “peplum thriller”!» Lecture magazine


Rubicon
«Alea jacta est.» César a franchi le Rubicon et les Romains, gouvernés par son rival Pompée, remblent pour l’avenir de leur cité. Particiens et sénateurs fuient la ville pour échapper aux armées du proconsul, la laissant sans défense contre bandits et pillards. Dans pareil chaos, un assassinat pourrait presque passer inaperçu, sauf quand la victime est apparentée à Pompée lui-même. Le grand homme fair alors appel à Gordianus pour retrouver le meurtrier, et le fin limier plonge dans la tourmente.

«Steven Saylor nous fait plonger, à travers cette nouvelle enquête de Gordianus, dans un moment charnière de l’histoire. C’est ce mélange de documentation historique et de personnages ancrés dans le quotidien de la vie de l’époque qui fait le succès des romans policiers historiques. On se sent moins idiot et on a passé un bon moment de détente.
»
D. L., Le Libraire


Le rocher du sacrifice
49 av. J.-C. La guerre civile déchire l’empire romain, où s’affrontent les partisans de Pompée et ceux de César qui, après avoir franchi le Rubicon, assiège maintenant Massilia, l’actuelle Marseille. Le bruit court que Meto, fils adoptif de Gordianus et supposé espion à la solde de César, y a trouvé la mort. Aussitôt, le détective quitte Rome pour aller s’en assurer. Mais une fois introduit clandestinement dans la ville, le voici confronté un deuxième mystère : la jeune femme qui, sous ses yeux, tombe du haut du rocher du sacrifice et disparaît dans la mer s’est-elle suicidée ? Ou a-t-elle été poussée par l’homme en cape bleue qui la suivait ?


La dernière prophétie
Rome, 48 av. J.-C. Tandis que la guerre civile oppose dans l’Empire partisans de César et fidèles de Pompée, Rome devient le théâtre de sombres intrigues où espions plus ou moins doubles et vils profiteurs exercent leurs talents. Cassandre, jeune pythonisse réputée folle et amnésique, arrive en titubant sur la place du marché et s’effondre, morte, dans les bras de Gordianus. Tandis que la population attend avec angoisse des nouvelles de la guerre, Gordianus enquête sur le meurtre de Cassandre et révèle, ce faisant, des vérités que certaines dames de haute lignée avaient tout intérêt à garder secrètes.


Le Jugement de César
Gordianus accompagne sa femme Bethesda en Égypte, où elle espère guérir d’une mystérieuse maladie en se baignant dans le Nil. Devant le phare d’Alexandrie, Gordianus est enlevé par Pompée, et Bethesda disparaît. L’Égypte est alors déchirée par la rivalité meurtrière entre Ptolémée et sa soeur Cléopâtre, laquelle rencontre César. Dans une atmosphère suffocante d’intrigues de palais et de trahisons quotidiennes, Gordianus entreprend de disculper son fils Meto, accusé de meurtre. L’essentiel du roman, cependant, porte surtout sur l’ambition de César, sa nature profonde, et la façon dont il en vient à soutenir Cléopâtre dans sa lutte fratricide.